Kévin Lenglé - 30 November 2020

Comment AROONA accélère la transition numérique des armées françaises ?

Les systèmes d’information sont au cœur des capacités militaires de notre pays. Leur transformation doit être conduite avec la plus grande fiabilité et prudence. Comment la direction interarmées des réseaux (DIRISI) assure-t-elle la mise à niveau des infrastructures de câblage des sites militaires pour répondre aux besoins de ses utilisateurs ?

La DIRISI affine ses choix stratégiques en suivant de près les dernières évolutions technologiques. Dans ce cadre, Cailabs vient d’obtenir la labellisation UAF (« Utilisé par les Armées Françaises ») pour sa solution innovante AROONA.

Logo_DIRISI         

Créé en 2018, le label « Utilisé par les armées françaises » est décerné par le ministère des Armées. Il atteste de la mise en service, au sein des armées françaises, d’un matériel commercialisé par une PME ou une ETI. Il concerne principalement les matériels acquis par les armées au terme d’un marché de défense et de sécurité et dont l’utilisation par les armées françaises constitue de manière évidente une référence.

Label-FR

Cet article vous explique, au travers d'un cas d’usage concret, comment la solution AROONA devient un outil crucial de la transition numérique des sites militaires.


visuel 1Comment un composant à peine plus grand qu’une pièce de 2€ peut- il
pérenniser une infrastructure de câblage vieillissante ?


Au cœur de la transformation numérique des armées

C’est dans un contexte de modernisation des systèmes de communications et suite à un travail avec la DIRISI (direction interarmées des réseaux d’infrastructure et de systèmes d’informations) pour la mise à niveau d’infrastructures de câblage optique multimode de sites militaires français, que la solution AROONA a pu obtenir la labellisation UAF.

La DIRISI est un service interarmées assurant le rôle d’opérateur unique des systèmes d’information de de communication de la Défense. Ses responsabilités couvrent notamment les infrastructures réseaux et la sécurité des systèmes d’information. La DIRISI s’efforce d’offrir à ses usagers les meilleurs outils et services.

En interrogeant les besoins des utilisateurs, la notion de montée en débit est revenue régulièrement, démontrant un réel besoin au sein des réseaux locaux et de l’intranet du Ministère des Armées (INTRADEF). Le constat est sans appel, la transformation numérique de l’armée est nécessaire pour assurer la combinaison de l’ultra-mobilité et de la transmission massive de données. Les sciences de l’information et de la communication (SIC) représentent un véritable levier opérationnel ainsi qu’un remarquable amplificateur de performance pour l’armée française.

Dans le cadre de divers projets de modernisation, la DIRISI doit veiller plus particulièrement à soutenir une dynamique de modernisation permanente, avec une logique de maitrise de bout en bout et de pérennisation, des SIC d’infrastructure. C’est dans ce contexte que se sont déroulées les déploiements de la solution AROONA.

En effet, la DIRISI change actuellement en profondeur ses pratiques numériques. Toutefois, les réseaux locaux militaires majoritairement câblés à l’époque en fibre multimode (OM1 -62.5/125 µm ou OM2 – 50/125 µm) sont vieillissants et limités en bande passante. Les infrastructures de câblage sont donc en plein cœur de cette transition numérique et doivent désormais transporter des débits de 10 Gb/s ou plus pour supporter ces nouveaux services numériques.

 

Un retour d’expérience plus que positif

La DIRISI a ainsi mené dès 2016 des expérimentations terrains pour tester les capacités des technologies optiques innovantes contenues dans la solution AROONA. La solution a passé avec succès les différentes phases de tests pour ensuite être déployée de manière plus globale.

Nous pouvons citer ici comme exemple récent, une remise à niveau de l’infrastructure de câblage optique multimode d’une base militaire, réalisée en 5 jours à deux techniciens. Sur ce site présentant une architecture réseau classique en topologie étoile, 19 bâtiments distants ont été identifiés pour bénéficier de cette augmentation de débit à 10 Gb/s. Au total, 14 AROONA-STAR ont été déployés sur l’ensemble de la base afin d’augmenter la bande passante de 40 liaisons optiques multimodes comprises entre 600 et 1850 m.

L’utilisation de la solution AROONA a également permis de supprimer des équipements actifs intermédiaires qui étaient sources de coûts et de pannes. Les utilisateurs de ce régiment ont pu constater immédiatement les effets bénéfiques de cette installation.

Un militaire de la base déclare : “Cette installation de la solution AROONA, réalisée rapidement et sans contrainte, m’a permis de mesurer une nette amélioration en termes de fluidité réseau, en particulier pour les navigations INTRADEF et nos applications métiers”. Un autre utilisateur poursuit : “Le réseau fonctionne plus rapidement !”

Au vu de la topologie du site et de l’indisponibilité des fourreaux de câbles, la solution traditionnelle de recâblage aurait entrainé une complexité et un coût élevé, notamment liés à un besoin de génie civil. L’utilisation de la solution AROONA a permis une économie financière significative. Ce projet, conduit en mode agile à partir d’une initiative de la direction locale, illustre les nouveaux outils que la DIRISI propose dans le cadre de sa transformation : une innovation efficace, simple d’installation et d’utilisation, et qui répond aux attentes des utilisateurs. Le partenariat DIRISI-Cailabs avait notamment été présenté en novembre 2018 lors du Forum National Innovation Défense.

Après des évaluations de la technologie, des phases d’expérimentation concluantes et des retours d’expériences positifs, le ministère des Armées et la DIRISI poursuivent désormais leur démarche de transformation numérique en proposant l’utilisation de la solution innovante AROONA pour pérenniser les infrastructures de câblage des réseaux militaires.

Cailabs est très fière d’obtenir cette labellisation qui s’ajoute aux nombreux prix d’innovation nationaux et internationaux déjà obtenus pour AROONA. Grâce à cette distinction, AROONA renforce sa position de référent sur le marché du câblage structuré pour l’upgrade des réseaux locaux. C’est une étape supplémentaire qui est franchie en termes de crédibilité. Ceci devrait favoriser un accès plus facile à de nouveaux marchés civils et militaires tant en France qu’à l’international.

D’ailleurs, les équipements AROONA sont actuellement en phase de test et validation dans d’autres pays qui envisagent d’utiliser ce type d’upgrade sur leurs sites militaires pour répondre à la demande croissante de bande passante et ainsi pérenniser leurs infrastructures existantes. La solution AROONA répond à tous ces besoins de manière innovante, efficace, économique et écologique.

En parlant de réseaux économiques et écologiques, la tendance aujourd’hui est l’implémentation du Passive Optical LAN au sein des campus avec l’utilisation d’architectures et de technologies matures utilisées depuis très longtemps par les opérateurs. Ce nouveau type d’infrastructure optique passive au sein des campus promet une réduction des investissements de CAPEX et OPEX tout en améliorant la capacité du réseau local et son efficacité énergétique. Pour preuve des bénéfices apportés pour cette nouvelle approche, le gouvernement américain a inclus récemment le Passive Optical LAN dans sa stratégie de modernisation numérique de Ministère de la Défense (DoD) qui s’étale de 2019 à 2023. Par ailleurs, les récentes études prévoient pour les 5 prochaines années une croissance annuelle >20% pour le Passive Optical LAN.

Au fait, le Passive Optical LAN, ça vous parle ? Non ?! Pas de panique, nos prochains articles vous expliqueront tout cela en détails. Alors encore un peu de patience, et continuez à nous suivre !

Par Kévin Lenglé

Ingénieur de l’École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie et docteur en physique, Kévin Lenglé a travaillé comme chercheur au CNRS et chez un équipementier télécoms. Responsable d’une ligne de produit au sein de la société rennaise Cailabs depuis 2015, il apporte son expertise en optique et en télécommunications au développement et à la commercialisation des solutions optiques innovantes permettant d’exploiter pleinement les potentiels des fibres optiques multimodes.